Petit rappel : qu’entend-t-on par CAA ?

CAA 2Le terme de « communication alternative et augmentée », ou CAA, est une traduction du terme anglais « Alternative and Augmentative Communication », adopté en 1983 par l’International Society for Augmentative and Alternative Communication (ISAAC). Certains auteurs parlent également de communication augmentative ou encore de communication améliorée. La terminologie française utilise plutôt le terme de « suppléance (ou soutien) à la communication orale et écrite », adopté dans les années 2000 par le Centre Québécois de Communication Non Orale (C.Q.C.N.O.).

La CAA « recouvre tous les moyens humains et matériels permettant de communiquer autrement ou mieux qu’avec les modes habituels et naturels, si ces derniers sont altérés ou absents. » (ISAAC)

Précisons que :

  • on entend par « modes habituels et naturels », la parole mais aussi l’écriture
  • la CAA permet de faciliter la communication sous ses deux versants : expressif et réceptif.

Communication alternative et augmentée vont de pair, même s’il est possible de les différencier sur un plan théorique. En effet, la communication est dite alternative lorsqu’elle se substitue au langage oral, alors qu’elle est dite augmentée lorsqu’elle est utilisée en complément du langage oral ou écrit, afin d’améliorer les capacités réceptives et expressives du sujet.

Les moyens de CAA sont donc nombreux. Il peut s’agir :

LSFSystèmes fondés sur la représentation graphiqueCode alphabétique ESARINAides technologiques

 

 

 

 

Ils peuvent être utilisés seuls ou combinés, de manière temporaire ou permanente. Les applications sur tablette tactile font partie des aides technologiques qu’il est possible de proposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *