Quel est le profil des personnes utilisant une application de CAA ?

RÉSULTATS DE NOTRE ENQUÊTE

Les réponses des 78 personnes interrogées souffrant de difficulté pour communiquer (ou de leur entourage) indiquent que les personnes utilisant des applications de CAA sur tablette tactile possèdent le profil de compétences suivant :

Z - Graphique - Profil patient - Compétences - Patients et entourage - Selon ordre de fréquence

On voit bien sur ce graphique que les profils des patients utilisant une application de CAA et de ceux utilisant d’autres aides à la communication diffèrent significativement. Globalement, les patients utilisant une application de CAA sont beaucoup plus nombreux à pouvoir pointer et s’exprimer par d’autres moyens (en faisant des gestes, en dessinant, en écrivant, ou en prononçant des mots ou des phrases).

Selon les 162 orthophonistes et ergothérapeutes interrogés, les compétences nécessaires à l’utilisation d’une application comme moyen de CAA sont :Z - Graphique - Profil patient - Compétences - professionnels

Les troubles constituant un frein à l’utilisation d’une application de CAA sont :Z - Graphique - profil patient - Troubles - Professionnel

  • Les troubles visuelles (acuité et agnosie visuelle)
  • Les troubles moteurs et praxiques
  • Les troubles de la compréhension
  • Les troubles de l’attention et de la mémoire

Au vue de ces résultats, les applications de CAA semblent donc s’adresser préférentiellement à des personnes possédant de bonnes capacités motrices (de désignation notamment) et de communication, sans troubles cognitifs et sensoriels majeurs (attention, mémoire et compréhension relativement préservés, bonnes capacités visuelles).

DONNÉES DE LA LITTÉRATURE

MacBride (2011) affirme que les applications de CAA sont adaptées pour :

  • Les individus qui requièrent un support visuel pour faciliter leur communication mais qui sont intelligibles (en cas de manque du mot important, de troubles de la compréhension par exemple)
  • Les personnes dont la communication commence à émerger et qui apprennent à se servir d’une aide technologique à la communication ; en effet, selon elle, les applications de CAA semblent être une solution tremplin vers des outils plus performants, permettant de développer certaines compétences à la communication.
  • Les personnes ayant de bonnes capacités communicatives et qui nécessitent un recours occasionnel à une aide à la communication

Elle avance également que cet outil n’est pas adapté pour :

  • Les patients souffrant de troubles moteurs et nécessitant un moyen d’accès alternatif au mode tactile. Ceci tend à changer.
  • Les individus utilisant un moyen de CAA pour plus de 80 % de leur communication et pour lesquels des outils plus performants, tels que les téléthèses, semblent plus appropriés. Les applications de CAA peuvent, dans ce cas, être utilisées en complément.

Dans tous les cas, seule une évaluation clinique précise permettra de déterminer si les applications de CAA semblent adaptées à un patient donné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *