Avantages de la tablette tactile comme moyen de CAA

Par notre enquête, nous voulions connaître l’avis des utilisateurs sur les applications de CAA. Voici le résultat de l’enquête de satisfaction qui a été menée dans ce but :

Z - Graphique - Appli CAA - Satisfaction

De plus, les réponses à la question « Selon vous, quels sont les avantages de la tablette tactile comme moyen de CAA ? » ont permis de mettre en évidence un certains nombre d’apports des applications de CAA sur tablette tactile :

Z - Graphique - Appli CAA - Avantage - général

Ainsi, tout comme les autres aides technologiques à la communication (téléthèses, logiciels sur ordinateur) les applications de CAA comportent de nombreux avantages (Gabus, 1995) :

  • Le contact visuel n’est plus indispensable : cela permet au locuteur de prendre plus souvent l’initiative de la communication et même d’utiliser le téléphone.
  • Elles sont compréhensibles par tous : ceci permet d’élargir le nombre d’interlocuteurs et donc de faire de nouvelles expériences langagières et sociales ; ceci a un impact important sur le développement du langage.
  • Elles émettent des feed-back à la fois visuels et auditifs qui facilitent l’acquisition du langage.
  • Quand l’émission de messages en différé est possible, c’est-à-dire l’enregistrement de messages préparés à l’avance en vue d’une diffusion ultérieure, elles permettent des échanges plus rapides.
  • Leur contenu lexical peut être important : pour les aides technologiques basées sur un code alphabétique, le vocabulaire est illimité. Ce n’est pas le cas pour celles basées sur un code graphique car le lexique est alors restreint à celui que contient l’appareil.Multifonction
  • Elles sont multi-fonctions et permettent donc d’accéder à de nombreuses activités que bon nombre de patients pensaient avoir perdues (aller sur Internet, communiquer via les réseaux sociaux ou par mail, contrôler l’environnement, jouer, etc.). Cela permet un gain de place non-négligeable. Ainsi, selon un récent sondage, plus de 90% des personnes utilisant une tablette tactile comme moyen de CAA l’ont également utilisée pour accéder à des jeux (85 %) ou faciliter leurs apprentissages (70 %) (Niemeijer , Donnellan , et Robledo , 2012). De plus, cela permet d’élargir considérablement les possibilités de communication. En effet, la manière dont nous communiquons aujourd’hui a changé. Les personnes en situation de handicap communicationnel devraient pouvoir avoir accès au même éventail de possibilités.

Les solutions de CAA sur tablettes tactiles présentent également l’avantage de (McNaughton et Light, 2013) :

  • Application CAA - smartphone dans pocheÊtre facilement transportables puisque peu encombrantes et bénéficiant d’une bonne autonomie. Elles sont ainsi utilisables dans de nombreuses situations de la vie quotidienne.
  • Être simples d’utilisation, notamment grâce à l’accès tactile et à la rapidité du démarrage de l’appareil. 37 % des familles interrogées dans l’enquête de Meder (2012), rapportent que la simplicité d’utilisation a été le facteur le plus influent dans le choix d’une application de CAA.Humour
  • Être intuitives et ne pas nécessiter de formation particulière : la simplicité d’utilisation des tablettes tactiles et leur popularité auprès du grand public fait que beaucoup de parents et thérapeutes sont déjà sensibilisés à leur fonctionnement ; les personnes ayant peu voire pas de connaissance technique sont ainsi plus à l’aise avec ces outils. Ceci participe à l’adoption accrue des aides technologiques à la communication.
  • Être relativement peu coûteuses (comparativement aux autres aides technologiques à la communication)
  • Constituer un support ludique, très attractif, et non-marqueur de handicap : elles sont ainsi mieux acceptées par leurs utilisateurs que les systèmes dédiés. Cela présente également l’avantage de faciliter les interactions en rendant les interlocuteurs plus à l’aise qu’avec d’autres systèmes avec lesquels ils ne sont pas familiers. Tout ceci participe à Non marqueur de handicapdémythifier le recours à un moyen de CAA et à sensibiliser le grand public à la suppléance à la communication, notamment grâce à l’attention qu’ont porté les médias aux applications de CAA. La CAA est donc plus visible dans la société mais aussi mieux acceptée car les nouvelles technologies sont socialement valorisées, et donc moins stigmatisantes que d’autres moyens de CAA (Kagohara et al., 2013). Un parent souligne ainsi que « l’Ipad offre une solution assez élégante aux problèmes d’intégration sociale. Un enfant avec un système de communication dédié, semble toujours dire au monde « J’ai un handicap. » alors que ceux utilisant un Ipad semblent dire « Je suis cool. » et être cool, être comme tout le monde, signifie plus pour eux que pour n’importe qui d’autre. » (Rummel-Hudson, 2011, p.22)
  • Être plus facilement accessibles que les outils réservés au champ du handicap. Cela rend les aides technologiques à la communication accessibles à un nombre beaucoup plus important d’utilisateurs, notamment les personnes ayant perdu momentanément l’usage de la parole. Hershberger (2011) parle de « démocratisation » des aides technologiques à la communication. En effet, la disponibilité de ces outils, la facilité avec laquelle on peut acheter une application de CAA, et le coût relativement faible d’un tel dispositif par rapport aux systèmes dédiés ont entraîné d’importants changements dans la manière dont les patients et leur entourage accèdent aux aides technologiques. Avant, il était nécessaire de s’adresser aux professionnels ; l’entourage peut maintenant prendre des décisions de manière totalement autonome. Des études récentes ont ainsi montré que pour la majorité des personnes (68 à 73 %) utilisant une application sur tablette tactile comme moyen de CAA, l’acquisition a été faite par un parent (Meder, 2012).
  • Élargir le domaine du développement d’aides technologiques à la communication à un publicAvantage - contacter développeur plus large (familles, étudiants, thérapeutes…). En effet, il est plus aisé de développer une application de CAA et de la commercialiser, qu’une téléthèse ou un logiciel d’aide à la communication. De plus, il devient très simple de faire des suggestions aux développeurs ; les mises à jour des applications étant plus simples, l’amélioration d’une application en fonction des retours des utilisateurs est donc plus facile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *