Limites de l’utilisation d’une tablette tactile comme moyen de CAA

Les résultats de notre enquête à la question « Selon vous, quels sont les inconvénients de la tablette tactile comme moyen de CAA ? » ont permis de mettre en évidence un certain nombre de limite des applications de CAA :

Z - Graphique - Appli CAA - Inconvénient - général

Ainsi, comme tout moyen de CAA, les applications de CAA sur tablettes tactiles présentent des inconvénients. Tout d’abord, comme d’autres aides technologiques à la communication, elles comportent les limites suivantes (Gabus, 1995) :

  • Communiquer confortablement avec de tels outils résulte d’un long apprentissage.Inconvénient - cout
  • Leur coût reste élevé par rapport aux moyens de CAA non-technologique (gestes, support de communication papier…) ; ainsi, une période d’essai est indispensable avant d’investir, pour voir si le produit est adapté au patient.
  • Les voix de synthèse n’atteignent pas la qualité de la voix humaine : elles gardent donc un caractère impersonnel.
  • L’utilisateur doit faire face aux problèmes techniques Inconvénient - panne 2(pannes, problème d’autonomie des batteries, etc.)
  • La rapidité de l’échange dépend en grande partie de la maîtrise de l’outil par l’utilisateur mais la transmission des messages reste lente.

Les applications de CAA sur tablettes tactiles présentent également les inconvénients suivants :

  • Les possibilités d’adaptation de l’outil aux besoins du patient restent moindres qu’avec les systèmes dédiés, notamment pour les contraintes liées au déficit moteur.
  • Certaines difficultés techniques persistent, notamment le problème des reflets sur l’écran, de leur fragilité et de la puissance des haut-parleurs.
  • C’est un outil grand public et donc accessible à tous : les familles peuvent donc se le procurerInconvénient - grand public sans recommandation clinique, en se basant uniquement sur ce qu’ils ont vu, lu, entendu. Ainsi, McBride (2011) constate que seulement 54% des personnes utilisant une tablette tactile comme moyen de CAA ont eu recours à une évaluation clinique dans le but de déterminer s’il s’agissait du support le plus adapté aux besoins et compétences du patient. De plus, le simple achat d’une tablette tactile et d’une application de CAA ne garantissent pas le succès de son utilisation en tant que moyen de CAA (Blackstone et al, 2012) : il est d’abord nécessaire de mettre en place les compétences nécessaires à son utilisation. Le danger est donc de voir l’entourage se détourner de l’utilisation de tout moyens de CAA si les applications ne sont pas à la hauteur de leurs attentes, d’où l’importance de l’expertise d’un professionnel dans le choix d’un moyen de CAA.
  • Il y a peu de contrôle de la qualité des applications ; il faut donc être prudent. En effet, 75 % des développeurs ont peu, voire pas d’expérience dans le domaine de la CAA. Bien que cela permetteInconvénient - contrôle qualité 2 le développement et la commercialisation d’un nombre important d’applications de CAA, il y a rarement de recherches faites en amont afin d’évaluer les besoins des personnes souffrant de troubles de la communication. Ainsi, les applications sont souvent relativement simples et limitées. Trop souvent, elles ne permettent guère plus que d’effectuer des demandes (Kagohara et al., 2013). Le vocabulaire de base, son organisation, les symboles utilisés, font assez peu l’objet de recherches ; le thérapeute doit donc la plupart du temps créer entièrement l’architecture et le contenu du tableau de communication ce qui est très coûteux en temps. De plus, Hershberger (2011) met également en garde les utilisateurs sur le fait que le faible coût des applications entraîne également des ressources financières limitées, notamment pour la recherche. Les développeurs peuvent ainsi être tentés de répondre à la demande du plus grand nombre, en ne proposant qu’un nombre limité de fonctionnalités, plutôt que i found you!de développer de nouvelles options permettant d’adapter ces outils aux personnes ayant des besoins plus complexes, notamment au niveau de l’accès en cas de troubles moteurs et/ou sensoriels importants. La création de nouveaux partenariats entre les chercheurs, les développeurs, les thérapeutes, les utilisateurs et leur famille est donc nécessaire afin de redessiner les applications de CAA pour qu’elles répondent mieux aux besoins et compétences de leurs utilisateurs potentiels.
  • La disponibilité et la qualité du support technique restent limitées : il n’est pas possible de Inconvénient - support technique 2faire appel à des représentants pour vous montrer les applications existantes et vous permettre de les essayer, vous aider à trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins, vous former à leur utilisation, vous dépanner rapidement. Ces services, qu’offrent les autres aides technologiques à la communication, ont un coût.
  • Les multiples fonctions de l’appareil présentent également des inconvénients : cela constitue de nombreuses sources de distractions qui interfèrent avec l’utilisation de l’appareil en tant qu’aide à la Applicationcommunication. Des solutions existent (comme l’utilisation de l’accès guidé des appareils Apple). Soulignons néanmoins, que les tablettes tactiles restent assez peu performantes en ce qui concerne l’accès à d’autres fonctions comme l’utilisation d’internet, l’accès aux réseaux sociaux, au mail etc. La gestion du multitâche est ainsi très difficile sur tablette : le patient ne peut pas communiquer quand il utilise une autre application car il doit basculer entre les programmes.
  • La personnalisation de l’application demande un investissement personnel important, en particulier en terme de temps.Inconvénient - temps
  • La technologie tout comme les applications évoluent très rapidement : il est donc souvent difficile de maintenir ses connaissances à jour. En effet, il existe de nombreuses applications et de nouvelles apparaissent toutes les semaines, alors que d’autres sont retirées du marché. Ce dernier point pose également le problème de la durabilité de ces aides : que faire lorsque l’application que l’on utilisait cesse d’être commercialisée et par conséquent de bénéficier de mises à jour garantissant sa compatibilité avec des systèmes d’exploitation en perpétuelle évolution ?

Pour conclure, les tablettes tactiles, en tant que moyen de CAA, présentent des avantages mais aussi certaines limites dont il faudra tenir compte lors du choix d’un tel outil. Elles sont ainsi des autres moyens de CAA. N’oublions pas non plus, que le but d’un moyen de CAA est de faciliter la communication. La tablette n’est qu’un support !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *